Fête nationale 🇧🇪 Ce week-end 21% réduction sur toute la collection ! Utilisez le code BELGIUM21 lors du paiement.

Livraison gratuite dans le Benelux à partir de 100€. À partir de 150€ dans l'UE.

arbres plantés
4,636

A propos de nous

The Vandal - Matériel cycliste urbain et rétro

“A never-ending passion for cycling.”

Notre histoire commence en 2013. Une passion pour la mise en scène et le graphisme s'est concrétisée par une idée brute et une première impression. The Vandal est né. Au début de cette année-là, nous avons créé nos premiers tee-shirts complètement inspirés par la course et le vélo. Nous avons fait le grand saut et sommes allés dans quelques pop-up shops et magasins de vélos du quartier. À notre grande surprise, le succès a été immédiat. Depuis lors, nous avons beaucoup travaillé à l'expansion de notre réseau de vendeurs en Belgique mais aussi à l'étranger. Nous en sommes maintenant à plus de 50 revendeurs des Ardennes flamandes à Curaçao.

Notre rêve est d'avoir un revendeur dans chaque capitale européenne et d'être présent sur chaque continent pour diffuser notre passion du vélo ! En 2014, notre première boutique en ligne a vu le jour. Entre-temps, nous en sommes à la quatrième mise à jour de notre boutique en ligne, qui est devenue plus qu'un simple canal de vente.

Depuis 2014, nous publions toujours une collection automne/hiver et une collection printemps/été. Nous les développons grâce à de multiples éditions limitées et à des collections de capsules tout au long de l'année. Les collections contiennent des t-shirts, des pulls et des accessoires pour hommes, femmes et enfants pour pendant et après le cyclisme.

Nous publions également chaque année un kit cycliste unique.

La philosophie

Dès le premier jour, nous avons adopté une méthode de travail écologique. Les textiles que nous utilisons sont toujours 100 % biologiques, écologiques et équitables ou recyclés et accompagnés des certificats nécessaires de Fair Wear et des labels GOTS. L'impression est réalisée dans notre propre atelier à Borgerhout ou par nos partenaires locaux. Nous produisons également 100 % de nos propres t-shirts au Portugal, dans les mêmes conditions de Fair Wear. Tout cela est essentiel pour nous. Même nos matériaux d'emballage répondent à nos exigences strictes. Nous travaillons rarement ou jamais avec du plastique, mais avec des matériaux facilement recyclables. Laver au frais, sécher sur une corde et ne pas mettre au sèche-linge sont des slogans que vous trouverez dans toutes nos boîtes.

Les Partenariats

Au fil des ans, nous avons noué de nombreuses nouvelles relations dans le domaine du cyclisme, qui ont souvent débouché sur de très belles collaborations. Par exemple, nous avons été le partenaire en vêtements de loisirs de l'équipe Veranda Willems - Crelan pendant deux saisons. Wout van Aert, la figure de l'équipe, était presque chaque week-end sur le podium du cyclo-cross avec notre casquette de podium. Cela a été un point culminant personnel lorsqu'il s'est tenu sur le podium dans sa première Strade Bianche avec notre casquette. Ce moment a été à la base d'une nouvelle coopération entre The Vandal et Wout et sa femme Sarah. 

The Vandal est également un partenaire officiel de Belgian Cycling, avec lequel nous créons une collection pour les fans de notre équipe nationale que nous vendons dans notre boutique.

Depuis un an, nous travaillons également avec l'actuel champion du monde Julian Alaphilippe. Nous avons également créé pour lui une collection de produits qui contient un peu plus que le matériel moyen des fans. Outre la conception en consultation avec Julian lui-même, nous nous occupons également de la gestion et de la logistique.

L'équipe Vandal

Toon AKA "grimpeur"

J'ai commencé The Vandal à l'automne 2012 (officiellement, c'est devenu 2013 ;). Avant cela, j'avais restauré de vieux cadres de course que j'avais sablés puis peints de manière créative et peu orthodoxe, comme le vélo Gazetto Dello Sport (actuellement chez Manuvel à Lier, et le vélo polkadot que vous pouvez voir dans notre atelier) mais aussi le graphisme. Ces deux passions ont permis à The Vandal de devenir la marque de vêtements à part entière qu'elle est aujourd'hui. Mon grand-père a éveillé mon amour pour le vélo. Avec lui, j'ai appris à connaître des courses comme le Ronde et le Tour et des coureurs comme Museeuw, Indurain et Röminger. Cet intérêt s'est rapidement transformé en une passion pour le vélo et pour la course. À l'âge de 16 ans, j'ai construit mon premier vrai vélo de course à partir de vieilles pièces qu'on m'avait données et nous sommes partis ! En plus de parcourir l'Europe, le Maroc et la Thaïlande à vélo, j'essaie aussi de parcourir des kilomètres chaque année. Ceci aussi bien sur le gravel ou le VTT que sur le vélo de course. Liège Bastogne Liège est au programme chaque année, ainsi qu'un week-end VTT de 5 jours et je ne suis pas opposé aux longues balades sur le gravel.

à propos de l'exposition

Nickname: El Diablo De La Montagne

Plus belle course : Le Tour des Flandres

Coureur ultime : VDB

Article préféré de The Vandal : Kit cycliste YeYo

Michiel alias "puncheur"

Surnom : Mitchy

Plus belle course : Tour des Flandres

Pilote ultime : WVA

Article préféré de The Vandal : Lumberjack

D'aussi loin que je me souvienne, le lundi marquait la fin du week-end sportif. Noël, à mon avis, tombe le 14e dimanche de l'année depuis des années, et si le Rwanda était un peu plus proche, la destination de vacances pour 2025 avait déjà été choisie. Bref, la course est pour moi bien plus qu'un passe-temps.

Alors quand The Vandal a cherché un coéquipier supplémentaire fin 2021, je n'ai pas hésité longtemps à rejoindre le peloton. Une belle occasion de découvrir de plus près le monde de la course.

Mes fonctions au Vandal sont très variées. Logistique, production, conception, médias sociaux. J'aide l'équipe là où c'est nécessaire !

Le week-end, je bricole mes vélos autant que possible. Le dimanche, je fais d'abord des kilomètres tout seul, puis je m'installe dans le canapé en regardant la course à la télévision.

nils alias "rouleur"

Entre-temps, il y a six ans, pour ainsi dire, le destin a amené Toon et son The Vandal sur mon chemin. Nous nous connaissions depuis longtemps par le biais de scouts et d'amis communs. J'ai progressivement commencé à décharger Toon de certaines tâches, comme les médias sociaux et les commandes de la boutique en ligne, pendant ses vacances. Entre-temps, nous avons nagé ensemble dans de nombreuses eaux, ou plutôt survécu à de nombreuses courses ! Pour moi, la course est synonyme de nostalgie et de camaraderie. Regarder une course ensemble et les émotions qui en découlent est l'une des plus belles choses de la vie, je pense. Regarder Tom Boonen perdre sur le vélodrome de Paris-Roubaix a été une expérience que j'ai partagée avec mes amis les plus proches et dont je me souviendrai toujours.

à propos de nous nils

Nickname: diecie

Plus belle course : Strade Bianche

Coureur ultime : Tom Boonen

Produit The Vandal favori: Le jogging Sofa Coureur

à propos de nous simon

Nickname: Dukechni

Plus belle course: Paris Roubaix

Coureur ultime : Tom Boonen

Produit The Vandal favori: Le T-shirt The Classics

 

SIMON ALIAS "BAROUDEUR"

En 2019, j'étais en deuxième année de bachelier en communication et j'ai effectué un stage de deux mois au sein du Vandal. Ce furent deux mois instructifs et avec la passion du cyclisme. Actuellement, je suis responsable de toute la communication francophone. Mon grand-père organisait des courses pour les débutants depuis 50 ans. J'ai donc vraiment grandi dans ce milieu. Au fil des ans, le cyclisme est devenu une véritable passion. Je n'ai que 21 ans et j'ai donc grandi avec les prestations de Tom Boonen. Pour moi, il est (pour l'instant) le meilleur coureur du 21e siècle. Si je pouvais choisir une course, ce serait certainement Paris-Roubaix. Ces secteurs pavés sont tout simplement légendaires et c'est la course que j'attend toute l'année.

Mon plus beau souvenir de cyclisme est le 8 avril 2012. Quand Tom Boonen est arrivé seul à Roubaix après un long solo. J'étais dans le vélodrome quand il est entré. Je n'ai jamais retrouvé ce sentiment depuis.

Matthias alias "randonneur"

Depuis le 11 juillet 1998, lorsque Tom Steels a franchi le premier la ligne d'arrivée du Tour de Dublin, ma passion pour la course a commencé. Après tout, le tricolore belge avec ses bras en l'air est la plus belle image de course qui soit. Cet été-là, j'ai coupé le bout des doigts des gants de ma mère et j'ai trouvé un maillot de course surdimensionné, gagnant chaque jour des sprints imaginaires dans notre rue. La Vandal a toujours ce même enthousiasme juvénile pour faire vivre cette passion, et c'est pourquoi j'ai voulu en faire partie.

Mes tâches à The Vandal vont de l'impression de vêtements à l'organisation d'événements, en passant par tout ce qui se trouve entre les deux.

Pendant mon temps libre, je continue à faire des sprints imaginaires, même si je peux maintenant compter sur mon fils de 5 ans.

Surnom : Matthi

Plus belle course : Paris-Roubaix

Pilote ultime : Tom Steels

Article préféré de The Vandal : Pull Molteni team car

Surnom : Rikki

Le meilleur cours :

Tour des Flandres et Paris Roubaix

Coureur ultime : Tom Boonen

Article préféré de The Vandal :

Pantalon de survêtement Sofa driver & bodywarmer Adventure (et ensuite la combinaison)

RIK ALIAS "SPRINTEUR"

Dans mes années juniors, j'ai couru pendant plusieurs années et j'ai toujours eu la passion et l'amour du cyclisme. Lorsque deux lourdes chutes chez les juniors m'ont laissé des problèmes de dos, j'ai su qu'une carrière professionnelle était hors de question et j'ai décidé de me concentrer sur mes études, le commerce international. Pendant mes études, j'ai décidé de rester dans l'industrie du cyclisme et j'ai eu la chance de travailler pour des entreprises de premier plan dans ce secteur. Lorsque j'ai pris connaissance de la vision et des plans de croissance de Toon, nous avons décidé de travailler ensemble. Ainsi, depuis la fin de l'année 2021, nous travaillons ensemble pour faire connaître The Vandal au niveau national et international.

Mon amour pour le cyclisme a commencé quand j'étais petit garçon, en regardant le TDF, puis en participant à la course avec les camarades du quartier. Le vélo était synonyme de liberté et de camaraderie. On ne s'ennuie jamais sur le vélo et on se fait parfois souffrir les uns les autres. 

Tu es à la recherche d'un bon lieu de stage

Ou d'un nouveau défi ?

Restez à l'écoute de nos promotions et de nos nouvelles collections !